Image aléatoire

moules_mariniere1.jpg

Derniers commentaires du livre d'or

Kevin
Un dîner impeccable préparé dans la plus grande discretion par Corinne. Les invités ont été comblé. Corinne est sympathique, discrète et surtout une excellente cuisinière! A recommander! J'espère à une prochaine Corinne! Encore mille merci!   Kevin
Eileen
Corinne came to the villa we were renting and spent the morning with us to cook a Provençal meal. We are 3 American women who enjoy cooking and tasting all the wonderful flavors of the world. Corinne was very helpful and spoke English beautifully. she was easy to work with and you could tell that s...
PRUDON
Merci d'avoir réalisé notre buffet de mariage. Nous, ainsi que tous nos invités ont apprécié verrines, cakes, tartines... Corinne a été très patiente avec nous, toujours à l'écoute prête à toujours nous satisfaire. Encore merci. Sophie et christophe 20/06/2015

 


 

J'ai une tendresse particulière pour les traditions de ma Provence et c'est toujours une joie de voir arriver le mois de décembre afin de commencer les préparatifs de Noël : la crèche et tous ces santons figurant les habitants d’un village provençal et leurs métiers traditionnels, le rassemblement des 13 desserts, les chants de Noël, le cacho fio, le "gros souper"...

Voici un des 13 desserts de Noël, tradition provençale, réalisée à l'occasion du  "gros souper" (repas du réveillon de Noël).

La pompe à huile, pain plat légèrement sucré est indispensable à la fin du repas de Noël. Elle se déguste avec du vin cuit,  accompagnée des 12 autres desserts et se termine le lendemain matin, trempée dans le café, le thé ou le chocolat.

Selon la tradition, il faut rompre la pompe à huile, comme le Christ a rompu le pain et ne pas la couper pour ne pas se trouver ruiné l'année d'après...

 

Partie de ma crèche provençale


Ingrédients :


  • 500g de farine tamisée
  • 25g de levure fraîche ou 1 sachet de levure de boulanger.
  • 100g de sucre
  • 2 oeufs entiers
  • environ 15cl d'huile d'olive
  • 1 cuillère à soupe  d'eau de fleur d'oranger
  • 15 cl d'eau
  • zeste orange/citron
  • Une pincée de sel







Délayez la levure dans un peu d'eau tiède (pas chaude, afin de ne pas "tuer" la levure) avec 100 g de farine et une pincée de sucre. Cela vous permet de faire votre levain.

Laissez reposer ce levain pendant 2 heures dans un endroit chaud et à couvert .

Au bout de 2 heures, votre levain a doublé de volume et on peut voir des petites bulles se former, signe qu'il est réussi.

Dans une jatte, verser le reste de la farine, l'huile d'olive, le sucre, les oeufs entiers, l'eau, le sel, la fleur d'oranger et les zestes.

Malaxez bien l'ensemble et ajoutez le levain pour obtenir un mélange homogène.

Si besoin est, ajoutez un peu de farine  pour constituer votre pâton si celui ci "colle" trop.

Mettez le pâton en boule, recouvrez d'un torchon et laissez poser 3H à 3H30, toujours dans un lieu chaud.

Lorsque le temps est écoulé, pétrissez la pâte 2 minutes pour chasser l'air; confectionnez une ou plusieurs pompes, faites des entailles au centre et laisser pousser pendant 1 heure.

Préchauffez votre four à 200° et posez votre pompe sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Ajoutez un petit bol d'eau afin d'humidifier l'air et favoriser le gonflement.

Attention à la cuisson : entre 15 et 20 minutes. Si votre pompe cuit trop, elle sera dure et sèche.

A la sortie du four badigeonnez l'huile d'olive à l'aide d'un pinceau.

La pompe à huile peut être consommée tiède ou froide, selon vos envies.


Bon appétit et belles préparations des fêtes!